Collection Printemps-Été 2013

La collection Nico annonce un printemps été 2013 cinétique. Le mouvement du corps pour complice. Tous les motifs, habités de contrastes, de moirages, de jeux de couleurs, d’entrelacs et autres effets, semblent comme animés d’un élan intérieur. En vie, en marche.

S’affirme une collection exposition, comme si les créations textiles avaient été imaginées dans un atelier d’artiste. Une nouvelle série apparaît, une autre se poursuit, l’invitation faite à un peintre, à un photographe, de voir s’épanouir leur univers sur le vêtement ouvre encore le champ visuel. L’oeil est à la fête. Le toucher aussi. Espérons que le soleil soit généreux l’été prochain pour que la lumière embrase les volumes.

La série des Icones continue de s’étoffer avec l’apparition de nouveaux personnages aux contours suggestifs, au flou joliment évocateur. Goldorak, Titi ou Jimmy rejoignent le Panthéon de Nico, après David, Mickey et Yves.

La nouvelle série Graphie, sept pièces en soie et lin, composée à partir d’images réalisées par le photographe Fred Lebain, fait vibrer les dos et les devants. Se devine un soleil couchant, un océan, entre autres territoires énigmatiques.

Diamant prend des facettes flamboyantes, entièrement recouvertes de paillettes brodées à la main en Inde. Chardon aussi s’illumine ça et là de rayons de sequins ou d’aplats plaqué or.

Enfin, le thème Asto prend pour point de départ des fixés sous verre du peintre Asto, danse cubiste hypnotique, prolongeant cette préférence pour la couleur révélée, démultipliée, joueuse, aimant le trouble et l’illusion : en un mot, l’empreinte de Nico.